Vigies 

Lyon-Turin : de nouvelles accusations de conflit d’intérêt

actualisé le 03/01/2014 à 08h59

Les opposants au projet de ligne à grande vitesse Lyon-Turin ont tiré une nouvelle cartouche en direction d’un des commissaires enquêteurs, déjà pointé du doigt dans la presse cet automne.

Ainsi, une douzaine d’associations et de particuliers viennent d’envoyer une lettre au préfet de l’Isère, lui demandant d’engager une procédure de radiation à l’encontre de Pierre-Yves Fafournoux, président de la commission d’enquête publique sur les futurs accès ferroviaires, côté français, au Lyon – Turin.

Les signataires du courrier, dont l’AFP a obtenu copie, accusent M. Fafournoux de conflit d’intérêt. En effet, ils pointent du doigt le fait que ce dernier ait siégé dans une précédente commission d’enquête, celle sur le contournement ferroviaire de l’agglomération lyonnaise – partie nord (CFAL Nord).

A l’époque, cette commission avait donné un avis favorable au projet de CFAL Nord, tout en soulignant que sa rentabilité dépendait fortement de la réalisation du Lyon – Turin. Selon les opposants, l’enquête publique qu’a supervisée M. Fafournoux au sujet de la LGV, entre janvier et mars 2012, n’a pas pu être menée avec :

« Une totale indépendance d’esprit […]. En effet, un avis défavorable dans cette enquête le conduisait nécessairement à se déjuger, et à invalider l’analyse précédente ».

Lire la suite sur lyonmag.com.

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

A Lyon, premier pic de pollution aux particules fines de l’automne

par Rue89Lyon. 1 068 visites. 3 commentaires.

Le plus gros squat de la Guillotière expulsé

par Laurent Burlet. 2 431 visites. 1 commentaire.

Salon des vins à Lyon : un happening exceptionnel autour de cuvées rares ou épuisées

par Antonin Iommi-Amunategui. 486 visites. Aucun commentaire pour l'instant.