Société 

L’administration reste muette ? Fais comme les journalistes, saisis la Cada

actualisé le 21/12/2013 à 03h13

Quand, au bout de dix appels insistants, la conversation se termine par « on vous recontacte », « il est en réunion » ou, plus sec, « je n’ai pas cette information », le journaliste lit dans les pensées de son interlocuteur : « va mourir », « on ne te répondra jamais, [insulte au choix] », « arrête de téléphoner maintenant ».

Lundi, un journaliste du Monde fait part à ses lecteurs d’un article en cours, bloqué par le manque d’empressement de l’administration à lui répondre. Un cas d’école.

Depuis plusieurs mois, il cherche à dresser un bilan détaillé du nombre de chômeur suivis par chaque conseiller Pôle emploi. Il a déjà la moyenne – un conseiller pour 161 chômeurs – mais sait que « dans certaines agences, ce chiffre monte jusqu’à 500 ».

Malgré ses demandes insistantes, Pôle emploi ne lui a jamais donné les chiffres par agence. Joint par Rue89, Jean-Baptiste Chastand explique :

« C’est la première fois que j’ai autant de mal à obtenir des données de la part d’une institution publique. »

Pour mettre la main dessus, Le Monde a décidé de saisir la Commission d’accès aux documents administratifs (Cada). N’importe quel citoyen, association, personne morale peut avoir recours à cette commission quand l’administration refuse de lui fournir des données publiques (ou si elle n’a pas répondu passé un mois).
Lire la suite sur Rue89.

Partager cet article