Vigies 

Sept repreneurs potentiels pour Kem One

actualisé le 21/12/2013 à 09h37

L’administrateur judiciaire en charge de la reprise du groupe chimique Kem One a annoncé lundi aux organisations syndicales avoir reçu sept lettres d’intention de la part de repreneurs potentiels du groupe spécialisé dans les activités vinyliques, a appris de sources syndicales Le Parisien, via l’AFP.

Parmi les repreneurs potentiels figurent : un groupe industriel européen, trois fonds d’investissements (américain, britannique et italien) et deux personnes physiques. Enfin, la CGT a également fait parvenir une lettre d’intentions portant sur la création, autour de Kem One, d’un consortium réunissant collectivités publiques et opérateurs privés. Toutes ces offres, à l’exception d’une seule, portent sur une reprise globale du groupe, a-t-on encore indiqué.

L’administrateur judiciaire, Bruno Sapin, a indiqué qu’il allait demander au tribunal de commerce de Lyon de repousser au 5 juillet la date de dépôt des offres.

1 300 personnes sont concernées par la procédure de redressement judiciaire. Le groupe Kem One, dont le siège est à Lyon, est né de la cession par le chimiste Arkema de son pôle vinylique au financier américain Gary Klesch en juillet 2012. Il avait été placé en redressement judiciaire le 27 mars dernier.

A lire sur leparisien.fr

 

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

Jean-Paul Bret parle publiquement de son cancer : les hommes politiques et la maladie

par Rue89Lyon. 776 visites. 1 commentaire.

Pour sa rentrée, David Kimelfeld règle son pas sur le pas de Gérard Collomb

par Laurent Burlet. 747 visites. 1 commentaire.

Géolocalisation par Snapchat : « Si on me tue un jour, on pourra me retrouver »

par Rue89. 622 visites. Aucun commentaire pour l'instant.