Actualité 

Jean-Jack Queyranne demande à Manuel Valls de dissoudre les groupuscules d’extrême droite

actualisé le 04/01/2014 à 10h22

Gérard Collomb, maire PS de Lyon, et Jean-François Carenco, préfet du Rhône, avaient été interpellés en avril dernier par les associations sur les agissements de groupes d’extrême droite radicale, leur demandant de se positionner et de prendre une parole officielle sur des problèmes de violence particulièrement réguliers à Lyon.

Jean-Jack Queyranne, président PS de la région Rhône-Alpes, a, lui, fourni cette réponse politique. Ce jeudi matin, en ouverture de l’assemblée plénière du conseil régional , il a annoncé avoir saisi Manuel Valls, le ministre de l’Intérieur, pour que les « groupes néo-nazis ou nostalgiques du fascisme mussolinien » soient dissous, rapporte ledauphine.com.

L’un de ces groupes, les Jeunesses nationalistes, est dirigé par un conseiller régional. Alexandre Gabriac, avait été élu sur les listes du FN, en Isère, mais avait été exclu du parti suite à la diffusion publique d’une photo sur laquelle on le voyait faire le salut nazi.

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

Jean-Paul Bret parle publiquement de son cancer : les hommes politiques et la maladie

par Rue89Lyon. 741 visites. 1 commentaire.

Pour sa rentrée, David Kimelfeld règle son pas sur le pas de Gérard Collomb

par Laurent Burlet. 741 visites. 1 commentaire.

Géolocalisation par Snapchat : « Si on me tue un jour, on pourra me retrouver »

par Rue89. 619 visites. Aucun commentaire pour l'instant.