Vigies 

La préfecture du Rhône remet à la rue les Roms rescapés de l’incendie meurtrier

actualisé le 04/01/2014 à 16h44

Les Roms qui étaient provisoirement hébergés dans un gymnase après l’incendie meurtrier de leur squat il y a quinze jours rue Audibert et Lavirotte, ont été ce mercredi matin remis à la rue pour une majorité d’entre eux.

Sur les 170 personnes accueillies dans le gymnase du 8e arrondissement, 60 d’entre elles ont été prises en charge dans le cadre du dispositif d’insertion « Andatu ». Les 110 autres se retrouvent à la rue.

Comment s’est faite la sélection ? Une porte-parole de la préfecture du Rhône met en avant deux critères :

  • Ne pas avoir bénéficié d’une aide au retour.
  • Ne pas être sous le coup d’une obligation de quitter le territoire.

Ces personnes ont été relogées dès ce matin à la caserne Raby de Bron, ouverte pour le plan froid mais qui avait été fermée il y a un mois.

Ce programme d’intégration, baptisé « Andatu », leur permet de bénéficier notamment d’une carte de séjour, du RSA, d’un logement social et de suivre une scolarité.

Plusieurs associations (dont le MRAP, CLASSES et Médecins du Monde) étaient présentes pour protester contre cette remise à la rue.

A lire sur Lyonpremiere.com

 

 

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

Expulsées de leur campement, des familles albanaises occupent la mairie du 3ème

par Rue89Lyon. 734 visites. 3 commentaires.

Un tout nouveau musée à Lyon, dédié au peintre Jean Couty

par Le Petit Bulletin. 946 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Pédophilie dans l’Eglise : « Que fait-on de ces prêtres après le scandale ? »

par Alice Forges. 642 visites. Aucun commentaire pour l'instant.