Actualité 

A Lyon, RESF manifeste contre « le successeur de Sarkozy » et sa politique d’immigration

actualisé le 07/01/2014 à 16h39

« La préfecture du Rhône, comme partout en France, poursuit la politique du pire : expulsions, assignations à résidence, interdictions de territoire « .

Dans son communiqué, le Réseau éducation sans frontières (RESF) n’y va pas avec le dos de la cuillère pour appeler à une manifestation, au départ de la Guillotière, le quartier cosmopolite de Lyon, ce samedi 25 mai.

Pour appuyer son propos, RESF dresse la « chronique de l’intolérable du quinquennat du successeur de Nicolas Sarkozy ».
Parmi ces derniers cas, il y a celui de Mohamed arrivé en France en septembre 2012, en provenance de Guinée Conakry.

Depuis septembre, il est en classe de 4e au collège Jean-Jacques Rousseau de Tassin la Demi-Lune. Il dit avoir 16 ans. Il n’a aucun parent en France. Il entre dans la catégorie des « mineurs isolés étrangers ». Ceux que le conseil général a obligation de prendre en charge au nom de l’aide sociale à l’enfance.

Mais la Police aux frontières (PAF) doute de la sincérité de son âge. Le 21 mai dernier, pendant un contrôle de routine, les policiers de la PAF ont reconnu des faux papiers et l’ont placé en garde à vue pour lui faire passer des tests osseux afin de déterminer son âge. Les tests révèlent qu’il aurait au moins 21 ans.

Le procureur de la République a ce jeudi décidé de poursuivre Mohamed pour faux et usage de faux documents d’identité et tromperie sur son âge.

Jeudi, lors de la comparution immédiate, Mohamed a reconnu avoir utilisé des faux papiers, mais déclare toujours avoir 16 ans depuis son arrivée en France. Il a demandé (et obtenu) le renvoi de son procès pour préparer sa défense.

Son avocat veut notamment faire valoir que les tests osseux pratiqués sur Mohamed sont très controversés. Le Défenseur des droits, Dominique Baudis, a récemment estimé que, « compte tenu de leur fiabilité déficiente », ces tests ne doivent pas « à eux seuls servir de fondement à la détermination de l’âge » .

Depuis son arrestation, c’est la majorité de la communauté éducative du collège de Tassin qui le soutient. Ce qui lui a permis d’éviter, jusqu’à présent, la case prison.

Quant à RESF, ses militants « dénoncent la traque des mineurs étrangers isolés dont Mohamed fait actuellement le frais. Cette traque est un  des volets de la politique d’immigration du gouvernement Hollande ».

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

Une marche à Lyon pour la journée de lutte contre le sida

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Au Forum de l’entrepreunariat, bien-être et zénitude du porteur de projet

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Cour d’appel de Lyon : l’affaire du Center Parcs de Roybon renvoyée en décembre

par Rue89Lyon. 577 visites. 1 commentaire.