Vigies 

La mesure d’abattage des éléphants du zoo de Lyon jugée « disproportionnée »

actualisé le 16/01/2014 à 20h20

Le sort de Baby et Nepal toujours pas tranché, annonce une dépêche de l’AFP (via 20minutes.fr). Le rapporteur public a délivré mardi à Lyon des recommandations en faveur des deux éléphantes présumées tuberculeuses, qui devraient être prochainement accueillies dans une propriété des Grimaldi, jugeant que la mesure d’abattage prise par le préfet du Rhône était «disproportionnée».

Ce dernier a donc demandé l’annulation des articles 3 et 4 de l’arrêté préfectoral du 11 décembre 2012 prévoyant l’abattage et ses suites. Le rapporteur public a rappelé que les tests pratiqués sur les deux pachydermes ont fait l’objet de lectures très différentes, aucun ne confirme avec certitude l’infection des animaux à la tuberculose. Le tribunal administratif de Lyon rendra sa décision dans une quinzaine de jours.

L’avocat de la Ville de Lyon, Me Frédéric Thiriez, a expliqué à la presse à la fin de l’audience que «des tractations sont en cours» entre le propriétaire des éléphants (Pinder), le préfet, la Ville et la princesse Stéphanie de Monaco pour le déplacement des éléphants dans les Alpes Maritimes. «Je pense que d’ici deux mois les choses seront faites», a précisé l’avocat.

Lire la suite sur 20minutes.fr

 

 

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

[Tribune] Comment faire gagner en légitimité le fonctionnement de l’Union Européenne ?

par Tribune. Aucun commentaire pour l'instant.

Le « fact-checking » pour rétablir la vérité ?

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Manif du GUD interdite : combien de militants d’extrême droite dans les rues de Lyon ?

par Rue89Lyon. 2 857 visites. 3 commentaires.