Actualité 

Privés de leur tribune, les supporters ultras de Saint-Etienne se mettent en grève

actualisé le 21/01/2014 à 11h33

Leprogrès.fr relaie un communiqué des Green Angels annonçant la « mise en sommeil » du groupe ultra, supporters de L’AS Saint-Étienne. Ces derniers se sont vus priver de leur tribune au stade Geoffroy-Guichard ce vendredi 3 mai lors du match contre Bordeaux. Le club stéphanois, qui a pris la décision de fermer la tribune Henri-Point, s’en est expliqué dans un communiqué, cité par l’AFP (via Ouestfrance.fr) :

« Après les incidents survenus lors des matches disputés au Stade de France et à Lyon, toutes les conditions de sécurité ne sont pas réunies pour l’accueil du public dans cette tribune. »

Deux supporters de l’AS Saint-Étienne avaient comparu mardi 30 avril au tribunal de grande instance de Lyon suite à ces incidents survenus au stade de Gerland lors du derby. En septembre 2012, un Green Angels avait déjà été condamné pour avoir lancé un fumigène à Bastia. Le communiqué des supporters évoque une situation qui se dégrade au fil des jours.

« Nous avons jusqu’ici surmonté ces épisodes ; mais en 15 jours, tout s’est accéléré, le stade de France, qui était l’événement attendu par tout le peuple vert, s’est transformé en une corvée. Les autorités ont tout organisé pour nous mettre des bâtons dans les roues. »

Lors de la finale de la coupe de la ligue, les groupes ultras stéphanois s’étaient vus retirer leur matériel en raison de difficultés logistiques d’acheminement des supporters, et n’avaient en protestation pas assuré l’ambiance. Le communiqué explique cette « mise en sommeil » du groupe :

« Étant donné que le club ne souhaite pas nous apporter son soutien et que le spectre des matchs à huis clos plane toujours au-dessus du peuple vert, la répression s’accentuant encore davantage, nous prenons la lourde décision de nous mettre en sommeil pour une durée indéterminée. »

Fondé en Février 1992, les Green Angels sont le deuxième groupe ultra de l’ASSE. Le premier, les Magic Fans, créé en 1991, comprend près de 2 000 membres.

 

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

Orhane : dis-moi où tu habites, je te dirai si tu subis bruit et pollution de l’air

par Rue89Lyon. 1 556 visites. 2 commentaires.

Contre l’A45, une première fête pour relancer la mobilisation

par Rue89Lyon. 1 015 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

A Lyon, une petite manif de rentrée contre la loi travail

par Laurent Burlet. 2 415 visites. Aucun commentaire pour l'instant.