Vigies 

D

actualisé le 07/02/2014 à 13h17

Voici venu le temps des métropoles. Le premier des trois projets de loi de décentralisation, présenté le 10 avril en Conseil des ministres, consacre un nouveau statut pour les agglomérations françaises de plus de 400 000 habitants. Outre les cas particuliers de Lyon, Paris et Marseille, 10 aires urbaines sont concernées. La métropole, qui prendra la forme d’un établissement intercommunal à fiscalité propre, a vocation à regrouper dans ces zones les communes et intercommunalités pour, selon le texte :

« Conduire ensemble un projet d’aménagement et de développement économique, écologique, éducatif, culturel et social ».

En coopération avec les conseils régionaux, les métropoles mèneront sur leur territoire les politiques de soutien aux entreprises, de recherche et innovation. Elles bénéficieront des compétences transférées par les communes.

Scepticisme des présidents de conseil général

Déjà, Philippe Grosvalet, président (PS) du conseil général de Loire-Atlantique, s’est prononcé pour la « coopération » entre départements et métropoles, et non la « contrainte ».

« Attention, l’article 96 du projet de loi voudrait que certaines compétences d’un département soient automatiquement transférées à la métropole. C’est inacceptable. Il y a un risque de voir une France à deux vitesses ».

Lire la suite sur Acteurspublics.com

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

En 2017, le « sans-abri aux fleurs » de Jean-Macé n’oublie pas son quartier

par Rue89Lyon. 727 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

200 nouvelles places d’hébergement et l’ouverture d’un gymnase : toujours insuffisant

par Rue89Lyon. 815 visites. 1 commentaire.

La vallée de l’Arve : le territoire le plus pollué de France en hiver ?

par Laurent Burlet. 2 237 visites. 1 commentaire.