Vigies 

Plainte d’un d

actualisé le 11/02/2014 à 09h49

Sept surveillants de la prison de Saint-Quentin-Fallavier (Isère) ont été entendus par les gendarmes de la Section de Recherche de Grenoble. Aucun d’eux n’a été privé de son droit d’exercer sa profession et ils ont tous été relâchés après sept heures de garde à vue. Mais l’enquête se poursuit.

Dans sa plainte, le détenu a fait part de violences avec des détails suffisamment graves pour que les gendarmes se penchent d’un peu plus près sur le comportement de certains surveillants.

« Ca fait deux ans qu’on demande à notre direction de faire le ménage »

La direction interrégionale des services pénitentiaires de Lyon a refusé de commenter cette affaire. Alain Chevallier, secrétaire général adjoint su syndicat UFAP/UNSA-Justice, s’exprime quant à lui :

« Je peux (…) vous certifier que certains des collègues entendus n’ont pas du tout le profil des reproches qu’on leur fait.
Maintenant, ça fait deux ans qu’on demande à notre direction de faire le ménage dans la sphère proche du chef d’établissement ».

Un sentiment partagé par un surveillant qui pointe « un manque de communication entre la direction et le corps de commandement ».

A lire sur France3.fr

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

Une marche à Lyon pour la journée de lutte contre le sida

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Au Forum de l’entrepreunariat, bien-être et zénitude du porteur de projet

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Cour d’appel de Lyon : l’affaire du Center Parcs de Roybon renvoyée en décembre

par Rue89Lyon. 549 visites. 1 commentaire.