Le back-office
Le blog de la rédaction, toute la tambouille qui nous fait vivre et peut vous intéresser. Des opérations spéciales vous sont proposées régulièrement.
Le back-office 

Manif pour tous : la SNCF "ne prend fait et cause pour personne"

A la suite du témoignage publié mardi 26 mars, intitulé « Manif pour tous : j’ai passé deux heures dans le train de la haine », et des nombreux commentaires d’internautes demandant des détails, nous expliquons la démarche et apportons des précisions. Emilie Hanak y a ici raconté son voyage fait en TGV entre Lyon et Paris le dimanche 24 mars, au milieu de nombreuses personnes se rendant à la « Manif pour tous » pour protester contre le projet de loi d’ouverture du mariage aux gays.

Si les témoignages publiés sur Rue89Lyon ne peuvent pas être qualifiés d’articles signés par les journalistes (de type enquêtes, reportages), ces mêmes journalistes encadrent ces publications en s’assurant de leur véracité et en vérifiant les informations qu’elles contiennent.

Le principe de « l’info à 3 voix » (journaliste, expert et vous) ne signifie pas que tout est publiable sur le site Rue89Lyon et qu’il y a donc possibilité de « témoignage bidon », comme certains internautes ont pu qualifier le récit d’Emilie Hanak.

D’abord, le train au départ de Lyon Part-Dieu dans lequel est montée Emilie Hanak, dimanche matin, était composé de deux rames, comme la plupart des TGV. L’une de ces rames était entièrement réservée par les associations de la Manif pour tous. « C’est une rame privée », confirme la SNCF. Comme l’ont noté plusieurs internautes, il n’a été possible d’y monter que si l’on avait réservé son billet par le biais des associations.

Il s’agit d’une privatisation de rame avec tarifs de groupe, ouvrant à une offre spécifique : la possibilité de faire figurer le nom de l’association « Manif pour tous » sur les écrans d’informations (photo prise par Emilie Hanak lors de son arrivée en gare de Lyon, à Paris). La SNCF explique :

« Il s’agit de signalétique, pour orienter les clients. La SNCF ne prend évidemment pas fait et cause pour qui que ce soit. Ce service est ouvert à toutes les organisations. Cela peut très bien être l’organisme des Films du soleil ou La colonie des flots bleus. »

Ensuite, la seconde rame de ce train à destination de Paris était, elle, ouverte à tous les autres voyageurs. Et elle a aussi accueilli des personnes se rendant de façon visible (c’est à dire munies de pancartes, de sweat-shirts floqués et d’autocollants) à cette manifestation. Ces personnes étant affublées d’un attirail Manif pour tous ont tout à fait pu prendre des billets sans être passées par les associations, comme le suggère le service communication de la SNCF.

« Nous ne demandons pas aux gens où ils se rendent quand ils prennent un billet au guichet, ni pour quoi ils s’y rendent. »

C’est dans la seconde rame qu’Emilie Hanak s’est trouvée et elle a partagé son wagon avec de nombreux manifestants.

Par ailleurs, la SNCF estime à 5000 le nombre total de personnes (venues de toute la France et pas uniquement de Lyon), ayant pris le train par le biais d’associations étiquetées Manif pour tous, soit 10 rames de train pour l’ensemble de la France.

 

 

Partager cet article

Voir tous les articles de ce blog
L'AUTEUR
Dalya Daoud
Dalya Daoud
Redchef à Rue89Lyon.
En BREF

Une marche à Lyon pour la journée de lutte contre le sida

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Au Forum de l’entrepreunariat, bien-être et zénitude du porteur de projet

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Cour d’appel de Lyon : l’affaire du Center Parcs de Roybon renvoyée en décembre

par Rue89Lyon. 523 visites. 1 commentaire.