Actualité  Environnement 

Une appli mobile pour constater la pollution rivière par rivière

actualisé le 24/10/2013 à 14h55

Ce mardi 19 mars, l’agence pour l’eau Rhône Méditerranée Corse présentait son dernier rapport sur l’état des eaux du sud-est de la France. Il dresse l’état des lieux de la pollution des fleuves, rivières et nappes phréatiques de la région. Comme lors de son dernier rapport, en date de décembre 2011, l’agence souligne la responsabilité du Round-up et du bétonnage dans la pollution des eaux.

Si elle mentionne les progrès constatés (sur 10 ans) en matière de traitement des eaux usées ou de lutte contre les concentrations en phosphore, le constat ne diffère pas de celui qu’elle établissait en 2011 :

« La dégradation morphologique des cours d’eaux et la pollution par les pesticides ressortent comme l’un des principaux enjeux pour l’état des eaux ».

La nouveauté est ailleurs. Elle s’appelle « Qualité des cours d’eau ». Il s’agit une application iPhone qui permet de connaître l’état écologique de la rivière d’à côté. Le tout à l’aide d’un code couleur assez simple : rouge pour mauvais état, vert pour bon état et bleu (mais pour ça il faudra avoir de la chance) pour très bon état. Gratuite, elle propose d’autres indications notamment sur les « paramètres témoins » de la qualité de l’eau : l’état des poissons, des invertébrés, des micro-algues, des polluants chimiques, de l’acidité. Toujours avec le même code couleur.

La couleur dominante des rivières devrait être le rouge puisque seuls 47 % des cours d’eau de la région Rhône Méditerranée Corse sont en bon ou très bon état. En effet l’agence relève notamment que :

  • 40 % des cours d’eaux sont contaminés par des pesticides, dont certains sont même interdits à la vente en France ;
  • des traces de round-up (herbicide) ont été identifiées dans 75 % des cours d’eaux de la région ;
  • les bétonnages divers (digues, curages et autres travaux sur les rivières) érodent le lit des cours d’eau et font disparaître de grandes surfaces de zones humides.

Pour y remédier l’agence de l’eau préconise notamment de limiter l’usage de pesticides et de « permettre aux cours d’eau de déborder dans des zones de plaines ».

Partager cet article

L'AUTEUR
Jeremy El Mlaka
En BREF

« Tous unis, tous solidaires » ou le Bon Coin du bénévolat lyonnais

par Rue89Lyon. 261 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Orhane : dis-moi où tu habites, je te dirai si tu subis bruit et pollution de l’air

par Rue89Lyon. 1 368 visites. 1 commentaire.

Contre l’A45, une première fête pour relancer la mobilisation

par Rue89Lyon. 1 005 visites. Aucun commentaire pour l'instant.