Actualité 

Périph' Ouest : l'expertise indépendante conforte les positions des écologistes

Une petite satisfaction. Les élus Europe Ecologie les Verts (EELV) n’étaient pas peu fiers de présenter ce vendredi matin, en conférence de presse, les conclusions de l’expertise indépendante TTK mandatée par la commission nationale du débat public sur le projet de périphérique Ouest. Le rapport confirme en partie leurs craintes concernant l’Anneau des Sciences, cette autoroute censée permettre de décongestionner le trafic à l’ouest, sur l’A6 et l’A7 -et plus communément appelée TOP (Tronçon Ouest du Périphérique).

Il nécessiterait en effet un budget considérable, égal aux financements investis pour l’ensemble du réseau de transports en commun, « pour peu de résultats ». Selon les écologistes, les collectivités font par ailleurs l’erreur de se focaliser sur l’automobile, alors que des solutions de remplacement existent. Pour Jean-Charles Kohlhaas, conseiller régional écologiste et président de la commission Transports, Déplacements et Infrastructures, il s’agit avant tout d’un choix politique :

« Gérard Collomb dit qu’il y a peu de basculement de la voiture vers les transports en commun, mais ce rapport le contredit. S’il y a une alternative performante, les gens utiliseront beaucoup plus les transports en commun, on l’a bien vu d’ailleurs au moment de la fermeture du tunnel de la Croix-Rousse. »

Pour les élus EELV, le TOP se révélerait donc contre-productif, au moment où la fréquentation du réseau TCL explose. Il déséquilibrerait également les financements liés au transports, en affectant près de 3 milliards d’euros pour le seul secteur de l’ouest lyonnais.

 

 

 

 

Partager cet article