Vigies 

Le malaise croissant des salariés de la Sacoviv, bailleur social de Vénissieux

L’information est à lire dans l’édition lyonnaise de 20 Minutes. Depuis 2008, date où les premières tensions sont apparues, certains personnels de la Sacoviv, société anonyme de construction de la ville de Vénissieux, montrent des signes de plus en plus inquiétant de mal-être.

Tout a commencé, selon la CFDT qui suit le dossier, à l’arrivée du directeur délégué de la société, dont les pratiques managériales sont fortement remises en cause. «Il fait subir à ses salariés des choses qui n’ont pas lieu d’être. Son management est dangereux», explique Patrick Quintela, responsable juridique CFDT au sein du collectif de salariés. Cela va, selon les témoignages, de jours de congés payés supprimés, jusqu’aux «brimades» et aux «humiliations». «Il a cassé des gens psychiquement», ajoute le délégué.

Une procédure aux prud’hommes est en cours après un licenciement jugé abusif. Trois membres du personnel seraient arrêtés pour dépression. Un malaise confirmé fin 2012 par la médecine du travail. Dans un courrier adressé à la direction, que 20 Minutes s’est procuré, le médecin fait état «d’une situation alarmante concernant la souffrance mentale au sein de l’entreprise». Il note «des décompensations psychologiques et un stress permanent» chez certains des 15 salariés (sur 38) qu’il a reçus en 2011 et 2012.

Le directeur délégué de la Sacoviv Patrick Guyard assure :

« On a tenu compte de l’alerte du médecin. Des rencontres ont eu lieu depuis ».

A lire sur 20minutes.fr

 

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

Une marche à Lyon pour la journée de lutte contre le sida

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Au Forum de l’entrepreunariat, bien-être et zénitude du porteur de projet

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Cour d’appel de Lyon : l’affaire du Center Parcs de Roybon renvoyée en décembre

par Rue89Lyon. 543 visites. 1 commentaire.