La 89ème minute
Ça commence à être tendu, mais tout reste possible...
Blogs  La 89ème minute 

Avant OL-Lorient, Gourcuff père juge ses Lyonnais

actualisé le 14/09/2013 à 16h20

Il y a les fils de. Et puis il y a le père de. Mais Christian Gourcuff est plus que ça : en France, l’entraîneur historique du FC Lorient détonne autant par sa personnalité que par la qualité du jeu proposé par son équipe. Un groupe au sein duquel évoluent quatre Lyonnais. Entretien avec un technicien qui pleure encore un joueur, Mvuemba, que l’OL « oublie » parfois. Et qui a des choses à dire sur le jeu en général et sur celui de son international de fils en particulier.

 

Entretien avec entraîneur lorientais avant Lyon-Lorient

Martyrisé par l’OL à trois reprises en 2012, Christian Gourcuff arrive à Gerland avec quatre Lyonnais au profil très différents pour prendre sa revanche. Crédit : FCL © Bruno Perrel

 

La 89è minute / Il y a Lamine Gassama, 23 ans, formé à l’OL et apparu à quelques reprises pendant les trois annéees Puel (2008-2011) avant d’être complétement mis de côté après l’arrivée de Rémi Garde ; il y a Ludovic Giuly, 36 ans, parti de l’OL il y a… seize ans mais qui restera comme l’un des joyaux de la formations à la lyonnaise après ses performances à Monaco puis Barcelone ; il y a Enzo Reale, 21 ans, l’un des symboles de l’OL fait maison l’été dernier finalement revendu au dernier jour de l’été dans le cadre d’un échange avec Arnold Mvuemba ; puis il y a Benjamin Corgnet, passé à travers les mailles du filet de la formation lyonnaise et arrivé dans le monde pro par la fenêtre. Et bien sûr, il y a Yoann Gourcuff, 26 ans, mais également Arnold Mvuemba, 28 ans, le fils spirituel. Deux cas qui laissent forcément perplexe Christian Gourcuff qui, s’il est parfois regardé comme un ovni, ne doit pas toujours comprendre ce qui se passe du côté de Gerland.

 

La 89èminute : Si on repense aux scénarios des trois derniers matchs que vous avez joué contre l’OL (1), on peut imaginer que vous arrivez remontés.

Christian Gourcuff : Ce sont des souvenirs un petit peu cruels. À l’aller, au-delà du but de Gomis, la bonne deuxième mi-temps qu’on avait fournie aurait dû nous permettre de l’emporter. L’année dernière, on avait beaucoup de frustration après l’élimination en Coupe de la Ligue et puis le match à Gerland où on aurait pu prendre les points qui nous auraient permis d’avoir une fin de saison un peu plus sereine. Dimanche, il faut qu’on poursuive sur la voie de nos trois derniers matchs (2), où on a vu une évolution positive de l’équipe.

 

Gassama « commence à assimiler nos principes »

Depuis cinq matchs, Lamine Gassama est devenu votre titulaire au poste d’arrière droit, lui qui n’avait plus la confiance du staff à Lyon avant de vous rejoindre il y a un an, mais qu’on n’avait pas beaucoup revu depuis.

Lamine est arrivé à la fin du mercato d’hiver l’année dernière. Après un bon premier match, il avait eu des difficultés d’adaptation au jeu lorientais puis une rupture des croisés fin mars. Il a encore eu des blessures à sa reprise en septembre. Je l’ai relancé en début d’année et son évolution est très très intéressante. C’est le Lamine que j’attendais. Sur les derniers matchs, ce qu’il fait est très intéressant.

Son apport offensif vous satisfait aussi ?

Oui mais il pourrait en faire plus encore. Son évolution est intéressante, surtout tactiquement, il commence à assimiler nos principes. On connaît ses grosses qualités athlétiques, techniquement, c’est pas mal non plus et si tactiquement il sait résoudre ses problèmes de lecture de jeu et quelques fois ses problèmes de concentration, ça peut être un joueur extrêmement intéressant.

 

Giuly « aimerait jouer davantage »

Un recrutement comme celui de Ludovic Giuly, 36 ans, c’est presque un acte militant dans le foot français.

Oui mais Ludo est venu dans un contexte vraiment particulier : c’est clairement sa dernière année, il avait envie de se faire encore plaisir. Évidemment, il voudrait jouer davantage. Il y a des impératifs athlétiques mais il nous a déjà rendu des services. Il aime le foot et il contribue au quotidien à la vie du vestiaire et du club. Indépendamment de la frustration qu’il peut avoir à cause de son faible temps de jeu, je pense que pour lui, ça peut être une année assez sympathique.

Vous n’avez pas essayé de le garder pour l’année prochaine (3) ?

Non, je pense que pour Ludo, c’est clair. Il arrive au bout. Et puis il ne faut pas rêver non plus : à un moment, il faut dire stop. Il y a le problème de l’envie et puis le temps de jeu devient de plus en plus réduit. Garder la motivation dans ce contexte-là, c’est très difficile.

 

Corgnet, « même si c’est un garçon intelligent, il lui faut du temps »

Benjamin Corgnet, c’était un des bons coups du mercato. Il semble confirmer.

Ouais enfin ce n’était pas prémédité. C’est parce que Lyon nous a piqué Arnold Mvuemba. J’ai été mis devant le fait accompli donc fallait le remplacer. Benjamin, c’était une solution. On avait cherché à l’avoir déjà l’année précédente. Même s’il n’évolue pas dans le même registre qu’Arnold, c’est un joueur extrêmement intéressant et qui n’a pas encore atteint toute sa plénitude.

Vous le faites jouer à droite, parfois attaquant. Que est son meilleur poste ?

Je pense que c’est sur ces deux registres-là qu’il peut tirer le meilleur profit actuellement. Il peut évoluer dans son jeu et dans ce cas-là il peut revendiquer un poste de milieu axial mais ce sera une maturation qui arrivera en temps et en heure. Mais actuellement, c’est sur le côté ou devant que ses qualités de percussion s’expriment le mieux.

Quel avenir vous lui voyez ?

C’est un joueur qui est très brut encore. Il est très frais : ça peut être une qualité, mais il y a encore des manques. Il n’a qu’une saison pleine de L1 donc il faut lui laisser le temps d’emmagasiner pas mal des choses, dans la maîtrise d’une façon générale, technique ou tactique. Même si c’est un garçon intelligent, il faut quand même un minimum de temps.

 

Réale, « la bonne surprise »

Enzo Réale, on a l’impression que tout le monde le regrette déjà à Lyon.

Enzo, je ne dis pas que c’est un bonne surprise mais il a fait, notamment au mois de décembre, des prestations de grande qualité. Après, la régularité, ce sera sur la durée qu’il va l’acquérir. Mais on va pas trop lui en demander, il est quand même jeune. Mais ce qu’il a déjà fait est déjà très encourageant. Je pense aussi qu’Enzo a trouvé à Lorient un contexte idéal : il a des limites athlétiques évidemment, qu’il compense par beaucoup de grinta, mais il peut faire valoir ses qualités de passe.

 

Mvuemba : « Tout le monde est un peu perdant dans l’histoire »

Quand vous pensez à Arnold Mvuemba, n’avez-vous pas une sensation de gâchis. C’est quand même la deuxième fois qu’il connaît un trou dans sa carrière, après Portsmouth. Mais là, il est en pleine force de l’âge.

Moi je regrette beaucoup Arnold parce que je le tiens en haute estime et que son départ nous a fait perdre un peu de fluidité dans le collectif. J’avais été le chercher à Portsmouth. À Lorient, c’était un joueur qui avait trouvé un contexte de jeu fait pour lui. Après, le problème, c’est que le joueur, évidemment, veut une évolution. Je ne lui en veux pas de vouloir connaître autre chose et surtout d’aller à Lyon. Mais j’ai l’impression que tout le monde est un peu perdant dans l’histoire : moi j’ai perdu un bon relais, Lyon n’en bénéficie pas énormément et Arnold n’a pas beaucoup de temps de jeu. Alors, c’est vrai que… pfff.

 

« Que chaque joueur puisse trouver sa place »

Vous qui jouez en 4-4-2, quand vous voyez un joueur comme Lisandro Lopez qui se retrouve un peu perdu sur un côté, vous n’avez pas envie de lui dire « Viens donc à Lorient ! » ?

Notre 4-4-2 est très rigoureux tactiquement, notamment dans les impératifs défensifs, mais il est suffisamment souple pour que chaque joueur puisse trouver sa place. Et c’est ça l’intérêt. Ce n’est pas un 4-4-2 qui reste figé. Il faut à la fois une rigueur pour que le collectif fonctionne, avec des principes tactiques très précis, et une certaine souplesse dans l’application, notamment sur le plan offensif, où chaque joueur puisse tirer le maximum de ses qualités.

Dans votre système, où feriez-vous jouer votre fils Yoann ou même Zidane ?

Ce sont des joueurs d’axe. Le gros problème, c’est que souvent des entraîneurs les placent sur les côtés, pour des raisons défensives déjà. Après, il y a deux possibilités : ou ce sont des joueurs qu’on peut considérer comme des milieux axiaux, auquel cas il faut impérativement leur associer un joueur aux caractéristiques plus défensives, ce qui peut amener à une configuration de losange en possession du ballon ; ou alors en deuxième attaquant, en soutien d’un attaquant qui doit être une pointe. Même si Barcelone joue sans.

Donc Yoann Gourcuff associé à un milieu défensif et Zidane en deuxième attaquant…

Selon leurs caractéristiques, la tendance serait plus celle-là, oui.

 

« Yoann gère sa carrière (…) Maintenant, je peux avoir mon avis »

Des rumeurs disaient que vous avez déconseillé à votre fils de signer en fin de mercato à l’Atlético de Madrid. Vous confirmez ?

Je vous dis simplement que Yoann gère sa carrière, pas moi. Ça contribue encore au fantasme médiatique dont je ne suis plus sorti malheureusement.

Ça aurait pu être un conseil de dire à un joueur qu’il n’est pas forcément bon de partir dans un nouveau club au 29 janvier…

De toute façon, il est très difficile de maîtriser tous les paramètres pour prendre des décisions. Et moi, je ne suis pas le mieux placé pour le savoir. Maintenant, je peux avoir mon avis, je peux en discuter mais c’est tout.

Recueillis par Pierre Prugneau

(1) Élimination à domicile en demi-finale de Coupe de la Ligue (2-4 ap) le 31 janvier 2012 après une égalisation de Briand à la dernière seconde du temps réglementaire ; défaite à Gerland (3-2) après avoir mené 2 à 0 le 22 avril ; match nul à Lorient (1-1) avec un but de Gomis qui aurait pu être refusé pour hors-jeu.

(2) Nuls contre Rennes (2-2) et à Nice (1-1) et victoire contre Évian (2-1)

(3) Ludovic Giuly jouera la saison prochaine à Chasselay (CFA, 4ème niveau), au stade… Ludovic-Giuly

Partager cet article

Voir tous les articles de ce blog