Vigies 

L’étudiante lyonnaise Sevil Sevimli peut rentrer en France

L’étudiante lyonnaise Sevil Sevimli, condamnée vendredi par la justice turque à cinq ans et deux mois de prison pour propagande en faveur d’un mouvement terroriste, a fait verser lundi la caution indispensable à son retour en France.

Les proches et le comité de soutien de la jeune femme ont fait savoir par ailleurs qu’elle pourrait regagner Lyon dès mercredi, où elle étudiait avant son arrivée en Turquie début 2012.

Au terme de la cinquième audience d’un procès entamé en septembre dernier, un tribunal de Bursa (en Turquie) a reconnu Sevil Sevimli coupable d’avoir fait la propagande d’un mouvement turc d’extrême gauche interdit et l’a condamnée à cinq ans et deux mois d’emprisonnement.

Lire la suite sur Leprogres.fr

Partager cet article