Et maintenant...
...quelque chose de complétement différent.
Blogs  Et maintenant... 

Des hommes et des slips, troisième partie

actualisé le 30/10/2013 à 15h28

Sous le fallacieux prétexte de fêter le mariage pour tous, je vous offre, en roman-photo s’il vous plaît, une troisième chronique de l’extraordinaire saga 1313 du grand David DeCoteau. Après 1313 Cougar Cult et 1313 Night of the Widow, tremblez, mettez-vous à genoux devant le quasi définitif 1313 UFO Invasion. Ne me remerciez pas, c’est cadeau.

Dans l’éternelle maison où se déroulent TOUS les films de l’anthologie philosophale 1313, un jeune homme torse nu, en short bleu et flip flop, cherche ses amis.

Il les cherche dans le living-room,

dans les couloirs,

il regarde même par la fenêtre, au cas où.

Quand tout d’un coup, quelqu’un se jette sur lui et déclenche une série de jolis stock-shots de trucs génétiques.

Et bam, en un fondu enchaîné, il se retrouve ligoté en slip sur un lit,

à la merci de la scream queen quadra Monique Parent, en pleine expérimentation pas très encourageante pour notre éphèbe entravé.

Après une piquouse hors champ, le jeune homme marche très lentement en slip dans la maison.

Pendant trois minutes.

Passée cette languide introduction, entrons dans le vif du sujet.

Le sémillant Adam débarque dans la fameuse baraque pour un été studieux.

Il tombe très vite sur Monique Parent, à qui il explique qu’il est étudiant « en anthropologie bioculturelle, enfin, en anthropologie bioculturelle théorique ». Son truc, c’est de savoir si une civilisation extraterrestre coloniserait la Terre si elle venait à sa rencontre. Monique trouve ça super, et lui conseille de bien nettoyer la piscine.

Sur ces entrefaites, deux potes d’Adam arrivent dans cette foutue baraque.

Ils se mettent très vite en slip,

ils font les fous dans la piscine,

le tout sous l’œil attentif de Monique.

Au bout de trois minutes à s’arroser et à se grimper dessus, ils sont crevés.

Le moins résistant du lot part même faire la sieste,

sans se douter que Monique rôde non loin avec sa seringue à stock-shots génétiques.

Adam taille la route pour Roswell. En chemin, une voix-off fait le lien entre la future colonisation de la Terre par une race d’extraterrestres et le massacre des indiens d’Amérique – une piste de réflexion inattendue et plutôt bienvenue, qui sera développée par des plans très lents d’Adam marchant dans les rues de Roswell puis dans le désert.

Nonobstant, un autre étudiant torse nu vient rejoindre ses commensaux.

Au diapason des coutumes du Nouveau-Mexique, il se met en slip et va patauger.

Son camarade va chercher des bières en marchant très lentement, sur une musique a priori inquiétante.

Pendant ce temps, Adam arrive à Roswell.

J’aimerais vous dire que les choses se précipitent, mais pas vraiment. Le dernier arrivant n’a pas eu sa bière, et part à la recherche de son pote.

En tombant sur la salle de gym, il décide finalement de faire un peu de muscu.

Beaucoup de muscu.

Pendant trois minutes.

Puis il se rappelle qu’il cherchait quelqu’un, à la base.

Quand soudain…

Bingo, il se retrouve attaché, avec Monique prête à faire sa piquouse.

Forcément, il traverse toute la maison à deux à l’heure pour rejoindre les rangs des autres éphèbes en sous-vêtement pas loin de la piscine.

Meanwhile, à Roswell, Adam se balade dans un parc.

Tiens, un autre jeune homme torse nu fait son entrée.

Lui aussi est pris d’une subite envie de faire un peu de muscu.

Beaucoup de muscu.

Pendant trois minutes.

Mientras tanto, à Roswell, les recherches d’Adam vont bon train.

Histoire de casser un peu la routine, l’un des membres de la mafia topless s’en va prendre une douche.

Une longue douche de cinq minutes.

Parce qu’il est sale.

Tellement sale.

Puis il va faire la sieste.

Adam, lui, marche toujours.

A partir de là, tout le monde va se retrouver ligoté en slip sur le lit,

victime des projets déments de Monique,

qui s’avère être, en réalité, une extraterrestre en train de monter une armée de mutants alien / humain en slip.

De retour de son voyage pas super concluant à Roswell, Adam est confronté à la sinistre vérité. Monique tente de l’embrigader dans sa légion d’exhibs,

mais le brave anthropologiste bioculturel théorique résiste et finit par occire la visiteuse d’un autre monde.

Seul face à son destin d’hybride extraterrestre en devenir, Adam se tranche la gorge.

The End.

Verdict : un chef-d’œuvre pasolinien.

Partager cet article

Voir tous les articles de ce blog
L'AUTEUR
François Cau
François Cau
Expendable chez So Film.
En BREF

Les archives de Lyon ont besoin de vos photos de mariage

par Rue89Lyon. 303 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

« Tous unis, tous solidaires » ou le Bon Coin du bénévolat lyonnais

par Rue89Lyon. 399 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Orhane : dis-moi où tu habites, je te dirai si tu subis bruit et pollution de l’air

par Rue89Lyon. 1 585 visites. 2 commentaires.