Tribune 

L'indispensable guide des WC spécial "Fête des Lumières"

« Faut que j’aille faire pipi. » A Lyon, en temps normal ce n’est déjà pas facile, mais pendant la Fête des Lumières cela devient vite un challenge.

Heureusement pour les milliers de visiteurs qui déambuleront dans les rues lyonnaises tout ce weekend, la ville comprend des dizaines de toilettes publiques au service des badauds. Reste à savoir maintenant lesquelles sont réellement en état de recevoir du public.

Si vous vous baladez sur la Place Carnot ces prochains jours et qu’un envie pressante vous prend, bon courage, vous avez tout intérêt à serrer les miches… les WC (payants) sont ici « hors-service », tout comme la sanisette (autonettoyante) la plus proche, Place Ampère.

Dommage pour vous, car les suivantes se trouvent sur la Place Bellecour, soit le lieu de rassemblement le plus fréquenté de la ville… Sur place, plusieurs Algeco comprenant une douzaine d’urinoirs, et 5-6 cabines de toilettes pour hommes et autant pour femmes.

Plutôt clean, le lieu est nettoyé régulièrement par Thomas et son équipe. A voir maintenant ce que cela dira, en terme de temps d’attente notamment, quand plusieurs dizaines de personnes s’y presseront au plus fort de la Fête.

En remontant la Presqu’ile vers la Place des Terreaux, la situation se corse un peu plus. Quai des Célestins, la sanisette à proximité directe du théâtre, en général envahi par une foule compacte durant son illumination, est elle aussi HS.

Et là, à moins de marcher sur les 700 mètres qui vous sépare des prochaines toilettes publiques quai de la Pêcherie, ne reste plus qu’à trouver une rue déserte pour se soulager. Déserte en pleine FdL ? Peine perdue…

Fort heureusement, le 1e arrondissement est plutôt correctement desservi unrinistiquement parlant. Sur la place Gabriel Rambaud, où une sanisette individuelle est présente, et au palais Saint-Pierre qui ouvre ses toilettes au grand public.

Quant aux équipements des autres arrondissements, n’étant pas marathoniens de nature (ce qui va changer d’ici samedi), les membres d’I-lightlyon vous laissent le plaisir d’en découvrir l’état.

Un reportage-marathon réalisé par les étudiants en 3è année de journalisme de l’ISCPA, à retrouver sur leur blog spécialement réalisé à l’occasion de la Fête des Lumières, I-light-Lyon.

Partager cet article

L'AUTEUR
En BREF

La piscine de Gerland rouvrira finalement en attendant le futur bassin promis

par Rue89Lyon. 486 visites. 1 commentaire.

Les archives de Lyon ont besoin de vos photos de mariage

par Rue89Lyon. 569 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

« Tous unis, tous solidaires » ou le Bon Coin du bénévolat lyonnais

par Rue89Lyon. 466 visites. Aucun commentaire pour l'instant.