Politique 

L'élection du député Thierry Braillard confirmée : Philippe Meirieu est abasourdi

Les deux anciens adversaires aux législatives de juin 2012 ont envoyé leur communiqué quasi simultanément. Le Conseil constitutionnel a rejeté ce mardi la requête de Philippe Meirieu, candidat écologiste investi par le Parti socialiste sur la 1ère circonscription du Rhône, qui réclamait l’invalidation du scrutin et l’annulation de l’élection de Thierry Braillard (Parti radical de gauche) comme député le 17 juin dernier.

Pour l’élu Europe Ecologie Les Verts (EELV) à la Région, qui avait bénéficié des accords nationaux entre son parti et celui de François Hollande, il y a eu confusion créée intentionnellement par son adversaire auprès des électeurs. En utilisant les logos du Parti socialiste, Thierry Braillard, qui avait également inventé la mention inédite « candidat de la majorité présidentielle », revendiquait ainsi le soutien de Gérard Collomb, maire PS de Lyon, très remonté contre les accords nationaux de son parti avec EELV.

Le député, confirmé à son poste, est lyrique dans la victoire : « C’est la victoire de l’humilité face à la vanité et à l’arrogance. C’est la victoire de la loyauté face au cagotisme », écrit-il.

Philippe Meirieu, quant à lui, estime que cette décision du Conseil constitutionnel est un « mauvais coup pour la démocratie », tout en s’étonnant que l’instance reconnaisse le caractère « regrettable » de l’utilisation d’un autre nom sur le bulletin de vote de Thierry Braillard (en l’occurrence celui de Gérard Collomb). Dans sa décision, le Conseil estime que l’ensemble des éléments pointés par l’équipe de Philippe Meirieu n’étaient finalement pas de nature à altérer le résultat du scrutin. Dans l’équipe de l’écologiste, on commente avec amertume :

« Il y a eu un écart important d’environ 3000 voix, donc cela justifierait les conditions de cette élection? L’adjectif « regrettable » est curieux, venant de la part de la Justice. Il y a une prime à la fraude, c’est incompréhensible ».

Avant d’ajouter :

« Pour les municipales de 2014, tous les candidats n’ont qu’à utiliser le logo du Parti socialiste, puisque c’est open-bar ».

En effet, les prochaines échéances électorales sont dans tous les esprits : les écologistes de Lyon prennent le chemin d’une liste indépendante de celle de Gérard Collomb. Ils devraient rendre publique leur stratégie à la mi-décembre.

 

Partager cet article

L'AUTEUR
Dalya Daoud
Dalya Daoud
Redchef à Rue89Lyon.
En BREF

La piscine de Gerland rouvrira finalement en attendant le futur bassin promis

par Rue89Lyon. 496 visites. 1 commentaire.

Les archives de Lyon ont besoin de vos photos de mariage

par Rue89Lyon. 579 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

« Tous unis, tous solidaires » ou le Bon Coin du bénévolat lyonnais

par Rue89Lyon. 470 visites. Aucun commentaire pour l'instant.