Appartement 16
  • 17:18
  • 14 novembre 2012
  • par Rue89Lyon

Beaujolais nouveau: les viticulteurs ne sont pas à la fête

73 visites | aucun commentaire

Comme chaque année, le troisième jeudi de novembre (précisément dans la nuit de mercredi à jeudi), le beaujolais nouveau pourra officiellement se déguster. Des festivités sont notamment prévues à Beaujeu et à Lyon avec les Beaujol’ympiade.
Mais cette année, nous dit l’AFP (via le nouvelobs.com), la grande fête du beaujolais nouveau est ternie cette année par les difficultés financières des viticulteurs de la région, dont plusieurs centaines pourraient cesser leur activité, le rendement des vignes ayant été entamé par les intempéries.

« On a tout eu cette année: gel, grêle, maladies de la vigne comme le mildiou. J’ai 55 ans et je n’avais jamais vu un tel scénario », affirme Daniel Bulliat, président de la fête du beaujolais nouveau, à Beaujeu.

Avec des rendements moyens deux fois moindres qu’en temps normal, et une hausse des cours qui ne suffira pas à compenser la perte sèche pour les vignerons, le millésime 2012 est tombé comme un couperet sur des exploitations à la trésorerie fragile.
A ce jour, selon la préfecture de la région Rhône-Alpes, 800 viticulteurs du Beaujolais ont déposé une demande pour obtenir des aides financières de l’Etat (prise en charge de cotisations sociales, exonération totale ou partielle de la taxe sur le foncier non bâti…).
« Les dossiers sont en cours d’instruction », indique la préfecture.

Des estimations ont circulé chez les professionnels du vin, selon lesquelles près de 300, voire 500, exploitants sur 2 300 pourraient cesser leur activité à cause de la piètre récolte.
Le vignoble se bat depuis plusieurs années contre l’image peu qualitative du vin primeur, l’érosion des ventes et le manque d’attractivité qui freine l’installation de jeunes vignerons.
Quelque 3.000 hectares de vignes ont ainsi été arrachés en six ans pour enrayer la surproduction et garantir une rémunération décente aux exploitants.
« On a des satisfactions, la baisse du nombre d’exploitants s’est ralentie ces dernières années », souligne le représentant de l’Inter-Beaujolais, espérant que 2012 ne démentira pas ces efforts.

A lire sur le nouvelobs.com


Partager cet article


Soutenez Rue89Lyon Vous avez apprécié cet article ?
Abonnez-vous pour que Rue89Lyon puisse
en produire d'autres et plus.

Publicité

À vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 characters available

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>