Empowerment Lyon
Qui d’entre nous, seul ou au sein d’un collectif, n’a jamais eu une idée, une envie de changement dont les effets devaient répondre à des aspirations collectives ? Qui n’a jamais souhaité disposer d’une capacité d’action lui permettant de concrétiser ce projet qu’il estimait juste parce qu’il contribuerait à mieux vivre ensemble dans la cité ?
Blogs  Empowerment Lyon 

Première d’Agir café

actualisé le 30/10/2013 à 14h12

 

Ils étaient vingt trois participants lundi soir au café de « la Cloche » à Lyon. Jeunes étudiants de l’ENTPE, retraités actifs, consultants expérimentés, simples curieux, venus pour écouter ou parler de leur projet. Ce temps de café débat est dédié aux initiatives citoyennes qui éprouvent le besoin d’une oreille attentive, de conseils avisés pour faire avancer leurs idées par des actes bien pensés.

Agir café

Agir café

Trois projets ont été présentés lors d’un tour de table et bénéficieront d’un appui pour clarifier leur contenu et permettre leur aboutissement. Une infirmière retraitée planche depuis quatre ans sur la création d’un centre de soins palliatifs : ces structures sont actuellement trop peu nombreuses en France. « La mort est un sujet tabou dans notre société et pourtant elle concerne chacun, souligne cette retraitée passionnée, mais les freins institutionnels empêchent de penser des maisons, hors les murs de l’hôpital, qui permettraient de prodiguer des soins, de l’écoute, de l’attention aux personnes en fin de vie au sein d’un environnement chaleureux. »

Quatre jeunes étudiants en Master 2 à l’ENTP (Ecole Nationale des Travaux Publics de l’Etat), eux, sont chargés par leur université de mobiliser des jeunes de 18 à 30 ans pour participer à un débat public fin janvier sur le projet TOP du Grand Lyon. Le TOP, c’est le « Tronçon Ouest périphérique », projet majeur pour l’avenir des transports de l’agglomération à l’horizon de 2030 mais qui est loin de faire l’unanimité. Plusieurs communes s’y opposent en effet et des solutions alternatives pourraient être bienvenues lors de ce débat. Ces étudiants motivés pensent déjà à plusieurs supports de com pour intéresser, tel qu’un site dédié aux jeunes et hébergé par la « Commission Particulière de Débat Public », un relais en vélo et rollers sur le futur tracé du TOP, un concert de rue avec fanfare et trompettes…

Un autre retraité d’EDF souhaite pour sa part créer et développer des lieux de rencontre permanents dans des espaces publics ou dans les entreprises pour renouer le lien social distendu. Ces lieux pourraient permettre d’évoquer des problèmes de la vie quotidienne et réfléchir ensemble à des solutions simples.
A 20 heures pétante le travail en petits groupes s’achève, les adresses sont échangées afin de poursuivre l’accompagnement prévu pour chaque projet et l’on trinque une dernière fois. Prochain « Agir café » le 3 décembre à 18 heures.

Partager cet article
Tags

Voir tous les articles de ce blog