Vigies 

A Lyon, urgences et maternités du privé fermées pour cause de grève

Les cliniques de la région lyonnaise vont tourner au ralenti dès ce lundi. De nombreux médecins libéraux (chirurgiens, anesthésistes, et obstétriciens) ont décidé de cesser le travail, à l’appel de plusieurs syndicats nationaux. Objectif : protester, notamment, contre l’accord sur les dépassements d’honoraires signé le 25 octobre par le ministère et trois organisations syndicales. « Mais la question des dépassements n’est que la partie immergée de l’iceberg. Moi, je ne me bats pas pour mes honoraires, mais pour la liberté des patients à choisir leur médecin. C’est ça qui est en train d’être remis en cause », s’agace un praticien de la Polyclinique du Beaujolais, dans l’édition lyonnaise de 20 Minutes. Ce dernier, membre du Collectif des représentants des praticiens libéraux des cliniques, récemment créé à Lyon, prédit une mobilisation sans précédent.

 

Des Fermetures


Vigie-Greve-Clinique« Dans le privé, plus de la moitié de l’activité ne sera pas opérationnelle, précise Eric Virard, secrétaire général de l’Agence régionale de santé (ARS) Rhône-Alpes. Principal point noir : les maternités de Natécia, de la Polyclinique du Beaujolais, et de Rillieux seront fortement touchées par la grève des obstétriciens.

Les services d’urgences de la Sauvergarde, du Beaujolais, de Rillieux et du Tonkin seront fermés, mais fonctionneront à l’hôpital Jean-Mermoz et à la clinique du Grand Large de Décines.
A lire sur 20minutes.fr

 

 

 

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

Après l’avoir louée au LOU, la Ville de Lyon récupère la piscine de Gerland

par Rue89Lyon. 467 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Expulsées de leur campement, des familles albanaises occupent la mairie du 3ème

par Rue89Lyon. 762 visites. 3 commentaires.

Un tout nouveau musée à Lyon, dédié au peintre Jean Couty

par Le Petit Bulletin. 958 visites. Aucun commentaire pour l'instant.