Actualité 

"Dysfonctionnements" à la section PS de Vénissieux : le parti esquive

Le bureau national du parti a décidé de ne pas décider. Fin septembre, le patron des socialistes du Rhône, Jacky Darne saisissait le Bureau National des Adhésions (BNA) à propos des « dysfonctionnements » de la section de Vénissieux.

Le premier secrétaire fédéral expliquait que préalablement au vote du nouveau secrétaire de section en février dernier, de « nombreux paiements » en espèces ont eu lieu : 67 cartes de militants pour un montant de 1425 euros. Cela peut « entraîner une légitime suspicion », écrivait Jacky Darne. Et il ajoutait :

« Il s’avère que des difficultés inverses concernent des personnes qui voudraient adhérer à la section et qui ne font l’objet d’aucun contact de la section. »

Il terminait son courrier en demandant une décision dans les plus brefs délais  » puisque « nous arrivons au moment du congrès » et qu’il y a « la perspective des municipales » :

« La dissolution de la section ou d’autres mesures conservatoires paraissent indispensables aux membres du bureau fédéral. »

 

Rien avant le congrès du parti

En réponse, avant le congrès de Toulouse, le Bureau National des Adhésion (BNA) du Parti socialiste a décidé, justement, de ne rien faire dans l’urgence.

Dans un courrier du 5 octobre, le BNA a indiqué qu’une « enquête administrative » avait été « diligentée » sur le paiement en espèces de cotisations :

« Il apparaît que ces versements correspondent à des régularisations d’arriérés de cotisations ayant donné lieu, dans la quasi-totalité des cas, à l’établissement de reçus remis aux adhérents. Aucun de ces paiements en espèces ne correspond à de nouvelles adhésions 2012.

Même si le principe du paiement en espèces ne saurait être encouragé et doit, selon nos règles, conserver un caractère exceptionnel, il semble néanmoins correspondre à une pratique usuelle au sein de la section de Vénissieux puisque, notamment en 2011, je constate un nombre significatif de régularisations en espèces ».

Le courrier conclut qu’il « apparaît difficile de remettre en cause ces adhésions, à la veille du Congrès, dans la mesure où ces pratiques n’apparaissent pas circonstancielles ».

Concernant des difficultés plus anciennes, le BNA se déclare « incompétent pour y répondre ».
Ce sera donc au bureau fédéral d’enquêter sur d’éventuelles dérives de la section de Vénissieux avant une éventuelle mise sous tutelle ou dissolution.

 

Partager cet article