Actualité 

La Caisse d'épargne condamnée pour avoir mis en péril la santé de ses salariés

Le « benchmarck », à savoir la mise en concurrence des salariés est désormais pratique interdite à la Caisse d’Epargne Rhône-Alpes (CERA). Mardi, le Tribunal de Grande Instance de Lyon (TGI) a condamné la banque -qui a fait appel- à 10 000 euros d’amende de dommages et intérêts à verser au syndicat SUD du groupe Banque Populaire-Caisse d’Epargne (BPCE), selon l’AFP via Libération.

En 2007 la Caisse d’Épargne avait mis en place cette pratique de gestion qui consiste à évaluer en permanence, et au sein des agences, les employés les uns par rapport aux autres et les agences entre elles. La part variable des rémunérations des salariés dépendant ensuite directement des résultats obtenus dans le cadre du « benchmark ». Le tribunal considère qu’avec un tel système, « tout est remis en question chaque jour ce qui crée un stress permanent ».

C’est d’ailleurs pour les mêmes raisons que le syndicat SUD a saisi la justice en mars 2011, mettant en cause une pratique qui « compromet gravement » la santé des salariés, ce qui contrevient au code du travail et peut donc être interdit, apprend-on toujours par l’AFP via Libération.

 

 

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

A Lyon, premier pic de pollution aux particules fines de l’automne

par Rue89Lyon. 1 163 visites. 3 commentaires.

Le plus gros squat de la Guillotière expulsé

par Laurent Burlet. 2 522 visites. 1 commentaire.

Salon des vins à Lyon : un happening exceptionnel autour de cuvées rares ou épuisées

par Antonin Iommi-Amunategui. 516 visites. Aucun commentaire pour l'instant.