Société 

Monia, « prof passionnée » que l’Education ne « respecte pas »

Monia Baup est une prof de lettres qui part au lycée « en chantant » tout en songeant à une analyse de texte peaufinée la veille. Alors qu’on parle de crise des vocations, de déprime dans l’éducation, cette prof clame sa passion « intacte » d’enseigner. Elle est pourtant au bord de la grève de la faim : Monia conteste sa nouvelle affectation dans un collège du Rhône.

Ce lundi, elle est tenue d’entamer un temps partiel de onze heures à Saint-Martin-en-Haut. Problème : le collège se situe à près de 1h15 de son domicile, à Eyzin-Pinet (Isère). La prof a fait les comptes : elle serait obligé de rouler presque 2h30 par jour, et ceci trois à quatre fois par semaine.
Lire la suite sur Rue89 →

Une boîte de craies à terre (Mseckington/Flickr/CC)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article