Société 

Histoire d'eaux : vos spots pour échapper à la fournaise de Lyon

Le chiffre qui fait mal : 46% des français ne partiront pas en vacances cette année. L’été risque d’être long à Lyon où l’appel de l’eau se fait pressant. Mais entre les piscines surchargées, le lac de Miribel-Jonage lui aussi pris d’assaut et dont certains redoutent la qualité de l’eau, il ne reste que le choix de l’embarras.

Avec sept piscines municipales ouvertes l’été, Lyon dispose d’une piscine pour 68 000 habitants. Pas facile dans ces conditions de trouver de la place pour poser sa serviette et aller piquer une tête. C’est à se demander si Lyon ne manquerait pas de quelques points d’eau supplémentaires. La ville fait même moins bien que Paris et Marseille, avec respectivement une piscine pour 59 000 et 53 000 habitants. Lille bat tous les records avec une piscine pour 76 000 habitants. Mais chez la voisine, Grenoble, on est beaucoup plus à l’aise, avec un établissement pour quasiment 26 000 habitants. Toujours est-il qu’en été, dans certaines piscines de Lyon, on est serrés comme des sardines.

La piscine du Rhône, par exemple, peut accueillir jusqu’à 3 500 personnes lors des journées de grande chaleur. Construite en 1965, elle n’a pas connu de travaux d’envergure depuis. Elle devrait bientôt être entièrement rénovée, afin de permettre son ouverture en hiver, et de rendre le lieu beaucoup moins austère. Mais les travaux ne cessent d’être repoussés. Plus globalement, le plan piscine, annoncé de façon grandiloquente par Gérard Collomb en début de mandat, et qui prévoyait la construction de deux nouveaux bassins à Confluence (2e) et Sergent Blandan (limite 3e, 7e et 8e), a vite connu un coup de frein.

 

Chlore VS algues

D’autres privilégient les lieux de baignade sans chlore. Mais là aussi, les Lyonnais ont tendance à migrer vers la même destination : le parc de Miribel-Jonage. Avec ses trois plages gratuites et sa plage privée, le lac de 350 hectares est lui aussi rapidement pris d’assaut en été.
Un manque de calme et de propreté est souvent dénoncé. Une mauvaise réputation que dément pourtant l’Agence Régionale de Santé, qui juge l’eau de bonne qualité dans tout le lac.

Mais pour ceux qui ne veulent toujours pas s’y aventurer, au moins à cause de la foule, et pour les plus écolos, une « piscine biologique » vient d’ouvrir, le 13 juillet dernier, à Cublize. Se présentant comme la plus grande d’Europe, avec ses 8 000 m2, cette piscine naturelle se situe juste à côté du lac des Sapins. Elle fonctionne avec un système de bassin filtrant où des plantes dé-polluantes nettoient l’eau avant de la rejeter dans les bassins de baignade.

Restent toutefois 60 km à parcourir depuis Lyon et cela peut en refroidir quelques uns. Qui peuvent aussi trouver des plans d’eau moins loin et beaucoup moins connus, notamment aux alentour de Villefranche-sur-Saône, avec le plan d’eau du Bordelan et celui du Colombier (Anse)

 

Et vous, où allez-vous vous baigner l’été ? Vous êtes plutôt piscine ou lac ? Plutôt calme au bord de la rivière, serviette sur les berges, ou toboggan vertigineux dans un aquacentre ? Soyons pas radins, déjà qu’il fait chaud, partageons nos bons plans…

Partager cet article
Tags

L'AUTEUR
Leïla Piazza
Leïla Piazza
Journaliste à Rue89Lyon
En BREF

Une marche à Lyon pour la journée de lutte contre le sida

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Au Forum de l’entrepreunariat, bien-être et zénitude du porteur de projet

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Cour d’appel de Lyon : l’affaire du Center Parcs de Roybon renvoyée en décembre

par Rue89Lyon. 558 visites. 1 commentaire.