Un parti politique « 100% banlieue », pour quoi faire ?

Ce week-end des 2 et 3 juin se tient à Nanterre le congrès fondateur de la Force Citoyenne Populaire (FCP). Ses militants se présentent comme le « premier parti » à représenter les habitants des « banlieues ou quartiers populaires ». Une cible électorale que leur disputent d’autres mouvements, tels les Indigènes ou les antisionnistes.