Actualité 

Agression d’un médecin dans un hôpital de Grenoble, la consternation du personnel

 

 

Ce mercredi matin, un homme de 28 ans a été placé en garde-à-vue pour avoir agressé un médecin du CHU de Grenoble fin avril.
Filmé par les caméras de surveillance du centre hospitalier, il s’est présenté ce matin au commissariat. Le parquet de Grenoble a indiqué : « l’enquête est en cours. Les auditions doivent avoir lieu dans la journée ».

 

 

Pour rappel des faits, le dimanche 29 avril vers 18h, plusieurs personnes ont fait irruption aux urgences de l’hôpital de Grenoble en entrant par une porte interdite au public.

 
Le motif présumé de l’agression : une chambre sans fenêtre. Mécontentes des conditions de prise en charge, une demi-douzaine de personnes ont ainsi violemment agressé le médecin du CHU qui souffre d’un traumatisme crânien et d’un déficit temporaire de l’audition. Plusieurs membres du personnel ont également été blessés et deux d’entre eux font l’objet d’incapacité temporaire totale de travail supérieure à huit jours.
Sur lemonde.fr, la responsable du service explique :

« Hospitalisée pour des troubles psychiatriques, cette patiente a exigé d’avoir une chambre seule. Au moment où elle était transférée, il n’y avait qu’une chambre sans fenêtre. C’est ce motif là qui a déclenché toute l’agressivité, toute la violence ».

 
La direction générale du CHU et la direction du centre hospitalier Alpes-Isère « condamnent avec la plus grande fermeté cette agression, et déplorent qu’un tel déferlement de violence puisse avoir lieu, de surcroît dans un établissement de soins. »

 

 

En 2011, l’Observatoire National des Violences en milieu de Santé (ONVS) a recensé 5760 agressions verbales et/ou physiques, 60% d’entre elles, soit près de 3500, se sont déroulées dans les CHU (centre hospitalier universitaire), CHR (centre hospitalier régional)et CH(centre hospitalier).

Partager cet article