Actualité 

Affaire Neyret : l’avocat David Metaxas peut continuer d’exercer

Dans un communiqué envoyé ce mardi 10 avril, le conseil de l’ordre des avocats du barreau lyonnais a rejeté la demande d’interdiction d’exercer faite à l’encontre de David Metaxas, dans le cadre de l’affaire Neyret. Cependant, une enquête déontologique est ouverte par le bâtonnier du barreau de Lyon.

 

 

Il a été mis en examen avec les seuls chefs de « recel de violation de secret professionnel », « une broutille » selon son avocat Alain Jackubowicz. David Metaxas, autoproclamé « avocat du milieu », a repris son activité professionnelle au lendemain de sa garde à vue, programmée dans le cadre de l’affaire Neyret. Le juge d’instruction avait placé l’avocat sous contrôle judiciaire et avait voulu assortir cette mesure d’une interdiction d’exercer. Pour cela, il avait donc saisi le conseil de l’ordre du Barreau de Lyon.

 

 

Après avoir entendu le procureur général et l’avocat de Me Metaxas, le conseil de l’ordre a finalement estimé que « les conditions légales d’une telle mesure n’étaient pas réunies » :

 

« La suspension provisoire d’un avocat est une mesure particulièrement grave et doit être justifiée par l’urgence ou la protection du public. Aucun de ces deux critères n’est caractérisé ».

 

 

Cependant l’examen des pièces transmises par le juge d’instruction a fait apparaître des éléments susceptibles de constituer des manquements aux règles de la profession d’avocat.

 

 

Le bâtonnier du barreau de Lyon a ainsi décidé d’ouvrir une enquête déontologique. Le conseil régional de discipline pourrait alors prendre le dossier en main et prononcer une éventuelle sanction.

 

 

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

Jean-Paul Bret parle publiquement de son cancer : les hommes politiques et la maladie

par Rue89Lyon. 833 visites. 1 commentaire.

Pour sa rentrée, David Kimelfeld règle son pas sur le pas de Gérard Collomb

par Laurent Burlet. 757 visites. 1 commentaire.

Géolocalisation par Snapchat : « Si on me tue un jour, on pourra me retrouver »

par Rue89. 624 visites. Aucun commentaire pour l'instant.