Actualité 

A Lyon, fermeture du gymnase réquisitionné = SDF remis à la rue

La cinquantaine de manifestants n’y a rien fait. Ce jeudi matin le préfet du Rhône, Jean-François Carenco, a fermé le gymnase « Roger Duplat » situé dans le premier arrondissement de Lyon. Il accueillait environ 120 sans-abri. Il avait été ouvert le 31 janvier en plus des places hivernales ouvertes au compte-goutte, depuis novembre et qui atteignent actuellement 666 places (chiffre préfecture du Rhône).

 

Dans un communiqué envoyé une heure avant l’évacuation du gymnase, la préfecture indique :

 

« Une attention toute particulière sera apportée aux familles avec de jeunes enfants qui se verront proposer une solution d’hébergement ».

 

 

Selon l’Armée du Salut, qui assurait la gestion du lieu, 44 personnes vont être provisoirement prises en charge à l’hôtel. Les autres sans-abri retourneront directement à la rue. Insuffisant pour Gilberte Renard, militante associative du collectif Rroms :

 

« Il ne s’agit pas de véritables solutions pérennes d’hébergement. Dans quelques jours, ils se retrouveront à la rue ».

 

En guise de tract, des courriers types ont été distribués pour les envoyer au préfet du Rhône afin de lui demander, une nouvelle fois, d’appliquer la loi sur le droit au logement qui prévoit notamment la continuité de l’hébergement. Et ce citer l’article L 345-2-3 du Code de l’Action Sociale et des Familles :

 

« Toute personne accueillie dans une structure d’hébergement d’urgence doit pouvoir y bénéficier d’un accompagnement personnalisé et y demeurer, dès lors qu’elle le souhaite, jusqu’à ce qu’une orientation lui soit proposée. Cette orientation est effectuée vers une structure d’hébergement stable, ou de soins, ou vers un logement, adapté à sa situation ».

 

Pour ces personnes qui se retrouvent dehors, des recours devant le tribunal administratif sont prévus pour contraindre le préfet à les héberger.

 

 

Partager cet article

L'AUTEUR
Laurent Burlet
Laurent Burlet
Journaliste à Rue89Lyon - politique - questions sociales - écologie.
En BREF

Effet François Fillon à Lyon : le juppéiste Michel Havard met entre parenthèses sa vie politique

par Rue89Lyon. 915 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

La distribution de tracts est-elle un délit ?

par Rue89Lyon. 365 visites. 1 commentaire.

Une marche à Lyon pour la journée de lutte contre le sida

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.