Politique 

Le FN annule sa convention nationale à Lyon faute d’argent

Sans le sou, sans les 500 signatures de parrainage, le Front National communique comme à son habitude sur sa « mise à l’écart ». Une complainte qui ne va pas en s’amenuisant car la grande convention du parti qui devait s’étendre sur deux jours à Lyon début avril est annulée. Les banques refusent de prêter au parti d’extrême-droite les centaines de milliers d’euros nécessaires à l’organisation de l’événement, sans l’assurance de voir Marine Le Pen définitivement candidate.

 

Christophe Boudot, secrétaire fédéral du FN est sur le perron de la mairie d’une commune du Beaujolais quand il nous répond. Il est en quête d’une signature de parrainage pour Marine Le Pen :

« Aujourd’hui, la priorité, c’est d’avoir les 500 signatures. Les maires nous disent de passer les revoir si jamais on n’y arrive pas, si on n’a pas le compte sur la dernière droite. On est sur la dernière droite, et on ne les a pas! A la fin on va nous dire oui mais non, on a peur de son conseil général, de sa tata, de sa femme… »

La candidate du FN a annoncé jeudi 1er mars qu’il lui manquait 48 signatures. Autre effet de cette campagne menée sur l' »ostracisation » : les banques refusent de prêter au Front National les sommes nécessaires pour ces présidentielles (« 10 millions d’euros environ » note Christophe Boudot), sans qu’elles aient d’abord la certitude de voir Marine Le Pen définitivement investie pour le premier tour des élections.

« Les banques aujourd’hui, elles ne vous prêtent que l’argent que vous avez ! Ce n’est pas difficile : elles prennent un énorme parachute, et ce parachute ce sont les 500 signatures », s’est agacé Louis Aliot, porte-parole de la candidate, auprès du Talk le Figaro-Orange.

Grand raout annulé, mais Le Pen père en petit comité

Deux meetings prévus en mars, à Auxerre et à Clermont-Ferrand, ont été annulés. La « grande convention nationale » de Lyon, qui devait s’étendre sur un week-end les 7 et 8 avril prochains, à la Cité Internationale, mobilisant la salle 3000 (d’une capacité de 3000 personnes comme son nom l’indique) mais aussi des amphis pour des conférences et des dizaines de salles de réunions, sera réduite à sa portion congrue. C’est-à-dire un meeting présidentiel de quelques heures.

« Ce sont des événements qui coûte plusieurs centaines de milliers d’euros. Il doit y avoir des hôtesses. Pour la sécurité, on le fait nous-mêmes mais il en faut aussi un peu », indique Christophe Boudot.

Le rendez-vous qui devait constituer l’un des points culminants de la campagne de Marine Le Pen devrait malgré tout se tenir à la salle 3000, le samedi 7 avril. La campagne du FN perd donc de sa force de frappe, mais Jean-Marie Le Pen dont la figure est restée jusque là à l’écart de la campagne, viendra pour un petit dîner confidentiel organisé sur la commune d’Oullins, avec 300 happy few. « Pour prêcher la bonne parole », indique Christophe Boudot, aux côtés de Bruno Gollnisch, professeur à Lyon et ancien bras droit de Le Pen père.

Crédit photo Une : MaxPPP

Article modifié le vendredi 2 mars (à la suite de l’annonce faite par le FN sur le nombre de signatures manquantes).

Partager cet article

L'AUTEUR
Dalya Daoud
Dalya Daoud
Redchef à Rue89Lyon.
En BREF

Une marche à Lyon pour la journée de lutte contre le sida

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Au Forum de l’entrepreunariat, bien-être et zénitude du porteur de projet

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Cour d’appel de Lyon : l’affaire du Center Parcs de Roybon renvoyée en décembre

par Rue89Lyon. 549 visites. 1 commentaire.