Actualité 

A Bron, un incendie ravage un bidonville de Roms

Une quinzaine de baraquements et quelques caravanes sont parties en fumée dans la nuit de samedi à dimanche, à quelques encablures de l’Hôpital Femme-Mère-Enfant (HFME), le long du périphérique lyonnais.

 

Contrairement à ce qu’indique le site lyonmag.com, il ne s’agit pas d’« un camp de gens du voyage »  mais d’un bidonville occupé par une cinquantaine de Roms venus de Roumanie.

 

Les pompiers sont rapidement intervenus, coupant le périphérique dans les deux sens pendant près de deux heures pour sécuriser les lieux. Selon Le Progrès (édition papier du 5 février), des déflagrations se sont faites entendre. Vraisemblablement des bouteilles de gaz.
Aucun blessé n’a été relevé. L’intervention des pompiers s’est terminée peu avant minuit.

Les occupants ont été mis à l’abri dans un gymnase de la commune de Bron, à proximité de leur bidonville.

 

C’est l’un des plus graves incendies survenus dans un bidonville de Roms de l’agglomération lyonnaise, depuis celui qui avait causé la mort de deux enfants, à Gerland (Lyon 7e), en avril 2004.

 

 

 

Partager cet article