Politique 

UMP : Copé vole à la rescousse du « courageux ministre » Guéant

Pour la deuxième convention de l’UMP en vue de la présidentielle, qui s’est tenue à Villeurbanne hier soir, Claude Guéant n’avait pas fait le déplacement. Mais le chef de l’UMP Jean-François Copé s’est chargé de reprendre et de soutenir les propos du ministre de l’Intérieur, sur l’immigration.


© Maxppp

Après le volet sur l’économie présenté dans le Nord, c’était au tour des thèmes de la sécurité et de l’immigration de faire salle comble. Il faut dire que le Double Mixte avait été dimensionné en version petit format et qu’une centaine de militants de Paris avait fait le voyage. Bref, toutes les conditions étaient réunies pour que les télés diffusent les images d’un succès populaire rassemblant près de 600 personnes. En grande majorité des têtes blanches. Et malgré l’intervention du collectif féministe La Barbe en début de meeting, dénonçant la domination masculine à l’UMP, le plan com’ a été respecté.

Hommage au « courageux » Claude Guéant

En un quart d’heure, le thème de l’éducation a rapidement été expédié pour pouvoir passer à celui, plus central, de la convention : la sécurité et l’immigration. Dans  une vidéo enregistrée, le ministre de l’Intérieur a pu réitérer son idée de baisser l’immigration légale « pour améliorer l’intégration ». Et pour bien faire comprendre le message, Jean-François Copé a tenu à rendre hommage à ce « ministre courageux », dont les propos ont été fustigés par la gauche mais félicités par Marine Le Pen. Comme a dit le secrétaire général, « l’UMP est rassemblée ». Applaudissements nourris.

« Un code pénal des mineurs »

Les applaudissements ont également retenti dans la salle de Villeurbanne quand ont été égrenées les propositions en matière de sécurité : pas de réduction automatique de peine ou augmentation du nombre de places de prisons à 80 000. Eric Ciotti, député UMP des Alpes-Maritimes a connu le même succès en présentant ses mesures sur la délinquance des mineurs : la création d’un code pénal des mineurs et l’encadrement militaire de ces mineurs délinquants.
François-Noël Buffet le sénateur-maire d’Oullins a, lui aussi, réussi à électriser les foules malgré une piètre prestation, exposant la manière dont l’UMP allait encore diminuer l’immigration légale et faciliter les expulsions.

« C’est comme dans le football, il faut respecter l’arbitre »

Après une Marseillaise timidement entonnée, les militants ont pu se désaltérer au buffet. L’occasion d’échanges en toute simplicité. Un retraité trouve que l’encadrement par les militaires des délinquants est une très bonne idée. Mais il voudrait aussi qu’on ne « désarme pas » la police municipale. Un autre couple également retraité reprend le slogan de Bruno Lemaire, « la République de la Règle » :

« Il n’y a plus aucun respect, aucun civisme. Les petits comme les jeunes. Il faut redonner de l’autorité aux parents. Le respect des règles est fondamental. C’est comme dans le football, il faut respecter l’arbitre ».

« Fiers de nos valeurs »

Comme le revendiquent les affiches des Jeunes Populaires agitées durant le meeting, les militants revendiquent des valeurs communes. Trois autres militants de Lyon sont satisfaits par la prestation de mardi soir. « C’est bien, mais il faut serrer davantage la vis », estime le plus jeune retraité des trois :

«  Aujourd’hui, des enfants de douze ans traînent dans la rue. Il faut pénaliser les parents qui les laissent sortir. Il n’y a plus de respect ».

Son collègue a commenté librement les échanges de la Convention :

« C’est Eric Zemmour qui a raison. 70% de personnes en prison sont d’origine maghrébine ». Il continue : « Ce n’est pas normal qu’un mec quand il prend 20 ans de prison puisse sortir au bout de sept années ».

Il montre sa chaîne en or avec une croix dessus : « Si je me ballade avec ça en Algérie, je me fais égorger ». Malgré ces propos, il ne votera pas Marine Le Pen parce que « c’est une femme et que les Français n’ont pas l’habitude de voter pour une femme ».

Est-ce tout ce qui sépare le FN de l’UMP : le sexe de sa candidate ?

Partager cet article

L'AUTEUR
Laurent Burlet
Laurent Burlet
Journaliste à Rue89Lyon - politique - questions sociales - écologie.
En BREF

Orhane : dis-moi où tu habites, je te dirai si tu subis bruit et pollution de l’air

par Rue89Lyon. 1 441 visites. 2 commentaires.

Contre l’A45, une première fête pour relancer la mobilisation

par Rue89Lyon. 1 008 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

A Lyon, une petite manif de rentrée contre la loi travail

par Laurent Burlet. 2 409 visites. Aucun commentaire pour l'instant.