Oropotamie
Dans un conseil régional imaginaire d’une région de fiction, un parti d’extrême droite, le Bataillon Français, prend le pouvoir… Vous trouvez sur ce blog éphémère les Chroniques d’Oropotamie, un feuilleton tout à fait imaginaire écrit par un écologiste qui a bien observé les votes et déclarations des élus du Front National au conseil régional de Rhône-Alpes. Ceci est une fiction, mais…
Blogs  Oropotamie 

Chapitre 8 – Le loup est un loup pour l’Homme

Plateau du Bercors, le 13 mai 2016

Comme chaque vendredi soir, Pierre Tendeur a débranché ses divers téléphones portables et autres assistants personnels qui le relient à son entreprise. Il ne garde ouvert que son aïephone 12, dont seuls les membres du comité de direction connaissent le numéro. C’est le moment qu’il se ménage soigneusement pour passer des instants de qualité avec ses deux enfants, Théodoo et Cléa-Lidye. C’est pour eux (mais aussi pour lui) qu’il a fait l’acquisition du vaste BNV 410 DTI 4×4 où tiennent jouets, skis, malles, chien, et bien plus encore.

Sortie de l’autoroute, la grosse cylindrée emprunte la nouvelle route qui part du col de Roussette, direction l’ancienne réserve naturelle des Hauts plateaux du Bercors. Au détour d’un virage, il quitte l’étage forestier pour déboucher sur la prairie d’altitude.

Autour de lui, dorée à l’or fin du couchant, se révèle la végétation de l’étage alpin : au bord de vastes prairies jonchées de crocus et d’arnica se serrent des bosquets de mélèzes, d’aroles et de pins à crochets, comme jardinés par la Nature en personne. Seule fausse note à ce décor bucolique : les cadavres de marmottes aplatis qui, à la manière des hérissons en plaine, jonchent par dizaines le large ruban d’asphalte flambant neuf qui dessert désormais les hauts plateaux.

Arrivé quasiment au pied du Grand Raymond, à plus de 2000 mètres d’altitude, passé le poste de garde, voici Pierre dans son havre de paix. Le lotissement privé de 36 villas, “Les Balcons du Bercors”, bénéficie d’un cadre exceptionnel.

Sa maison, en haut de la crête, adossée au versant en pente douce, est l’une des mieux situées pour le panorama qu’elle offre sur tout le massif de l’Oiseau. Cette position, cependant, a un inconvénient : le sentier ayant été détourné, les randonneurs passent juste derrière son terrain et peuvent, tant que les thuyas n’ont pas suffisamment poussé, apercevoir sa famille qui s’ébat dans la piscine chauffée. «Et si je pose une palissade, ça gêne la vue», se dit-il. En vérité, son rêve le plus fou aurait été de construire une piscine à débordement sur la ligne de crête même. Mais puisqu’il faut laisser passer les marcheurs…

Malgré ce petit regret, Pierre Tendeur bénit le nouveau pouvoir régional qui a assoupli la réglementation des parcs naturels régionaux en matière de construction (1).

Lui-même se définit comme un grand amoureux de la nature. Bâtie au coeur de l’ex-réserve naturelle déclassée à l’initiative du conseil régional (2), la maison de vacances constitue justement une base idéale d’excursions été comme hiver pour en faire découvrir les merveilles à ses enfants.

A peine sorti de la voiture, les enfants accourent, l’air affolés.

«— Papa, papa, on a peur… Il est encore passé cette nuit!

— Qui ça?

— Mais le loup! Le papa de Lilirose en a vu un la nuit dernière!

— Pas de panique, les enfants, le loup n’attaque pas les gens. Il en a juste après les moutons!»

Pierre se veut rassurant, mais malgré tout, il regrette que le Bataillon Français n’ait pas totalement les mains libres au pouvoir pour supprimer ces lois scélérates qui protègent des espèces que l’homme a traquées de tout temps. Ce serait aussi l’occasion de ramener quelques beaux trophées de chasse, s’il savait mieux tirer.

Heureusement, les vigiles du lotissement sont d’anciens gardes forestiers, licenciés des effectifs du Parc naturel après la baisse du budget décidée par le conseil régional (3). Ils connaissent la nature. Ils ont déjà dit à Pierre que si les loups passent si près, c’est que le lotissement est construit sur leurs itinéraires de passage habituels. Ils sont juste désorientés.  S’il y avait un danger, les vigiles en avertiraient les résidents.

N’empêche, ce soir-là, Pierre Tendeur a fermé à double tour le portail métallique de sa villa et enclenché l’alarme. Le loup reste un loup pour l’Homme.

A suivre…

Ceci est une fiction, mais…

1 – Au Conseil régional de Rhône-Alpes, le groupe Front National s’oppose aux contraintes données à l’attribution de permis de construire dans les parcs naturels (Joël Cheval, assemblée plénière du 15 décembre 2010).

2 – « Des sommes gaspillées par millions, par exemple dans cette politique de lutte contre le réchauffement climatique et pour la préservation de la biodiversité » Olivier Wyssa, le 21/10/2010

3 – Ceci est une fiction. En réalité, au conseil régional de Rhône-Alpes, le groupe Front national vote contre tous les rapports liés aux parcs naturels, considérant que les effectifs des parcs sont trop importants.

Partager cet article
Tags

Voir tous les articles de ce blog