Oropotamie
Dans un conseil régional imaginaire d’une région de fiction, un parti d’extrême droite, le Bataillon Français, prend le pouvoir… Vous trouvez sur ce blog éphémère les Chroniques d’Oropotamie, un feuilleton tout à fait imaginaire écrit par un écologiste qui a bien observé les votes et déclarations des élus du Front National au conseil régional de Rhône-Alpes. Ceci est une fiction, mais…
Blogs  Oropotamie 

Chapitre 10 – «Le stade anal de la conscience»

Programme culturel (1) de la Région Oropotamie. Dépliant édité par le service communication.

Editorial de monsieur le président, Hubert Domitien
«Mes chers compatriotes,

Dorénavant, la Région Oropotamie ne subventionnera plus l’art dégénéré scatologique (2) que l’on nomme “art contemporain”. La politique culturelle encourage désormais les œuvres qui célèbrent le patrimoine et les traditions françaises. Les conseillers régionaux du Bataillon Français présents dans les conseils d’administration de nos grandes institutions régionales ont donc travaillé activement pour bâtir des programmations conformes au bon goût tel que défini dans la nomenclature de la Commission Régionale du Bon Goût (3).

Avec le nouveau Passe Culture Française, les familles françaises de plus de quatre enfants bénéficieront d’une entrée gratuite dans le réseau de multiplexes Pâté et de trois livres gratuits au catalogue France Moisir (4).

Puisse notre belle Province réjouir votre cœur avec de saines distractions nationales!»

**Au programme…**

Opéra régional : grand cycle d’opérettes, rétrospective Luis Mariano.
Cinémathèque : rétrospective Claude Autant-Lara (5).
Musée d’art contemporain : grande exposition consacrée aux peintres académiques du XIXe siècle, à tort qualifiés de “pompiers”.
Musée municipal : exposition d’icônes et d’art sacré.
Théâtre national populaire : Soirée spéciale “théâtre de boulevard” avec Jean Roucas et Guy Montagné.
Biennale de la danse : thème “les danses folkloriques des provinces de France” (6).

A suivre…

 

Ceci est une fiction, mais…

1 – La culture est l’un des principaux chevaux de bataille de l’extrême droite. Les mairies FN à la fin des années 90 ont cherché à contrôler l’expression culturelle sur leurs territoires. Cette politique a été particulièrement violente à l’encontre des lieux culturels associatifs de Vitrolles ou du festival des Chorégies d’Orange qui en ont fait les frais. A Vitrolles, Le cinéma d’Art et Essai de la ville a été fermé par la municipalité et sa directrice, Régine Juin, congédiée pour avoir diffusé un film abordant le thème de l’homosexualité.

2 – Les conseillers régionaux FN aiment utiliser ce genre de vocablaire : en mai 2010, Liliane Boury a parlé de «stade anal de la construction de la conscience» à propos de l’art contemporain dans son ensemble.

3 – Dans ce qu’il appelait les «grands axes» de sa campagne pour les dernières régionales, Bruno Gollnisch se prononçait  «pour une politique culturelle dans laquelle les subventions iraient à de véritables créateurs, car certains artistes réalisent de belles choses mais ceux-là n’ont jamais accès aux subventions qui vont inéluctablement toujours aux mêmes, à ceux qui font des choses laides, choquantes et inintéressantes.» On peut se demander alors si le Front National a vocation à définir ce qui est beau, acceptable et intéressant.

4 – En Rhône-Alpes, les conseillers régionaux FN prônent une politique culturelle basée sur la demande, contrairement aux politiques actuelles qui visent à donner leur chance à des œuvres qui ne sont pas forcément rentables. « Il serait de meilleure gestion et plus conforme aux attentes du public à tout le moins de lier les subventions aux institutions culturelles à la fréquentation et aux recettes propres qu’elles génèrent et, au mieux, de rendre aux Rhônalpins la maîtrise directe de leurs choix culturels (…) » Liliane Boury, le 27/05/2010

5 – Claude Autant-Lara, cinéaste très populaire dans les années cinquante, a été élu député européen en 1989 sous les couleurs du Front National. A cette époque, il a tenu des propos orduriers sur les camps de concentration à côté desquels ceux de Jean-Marie Le Pen paraîtraient presque politiquement corrects… En avril 2011, les conseillers régionaux FN en Rhône-Alpes l’ont cité comme référence lors d’une intervention sur la politique de soutien à la production cinématographique.

6 – Les maires d’extrême droite privilégient la culture folklorique à la création contemporaine, selon Le Monde. « Ces Biennales [de la Danse] ne sont pas rentables. (…) Est-il sain pour la collectivité de porter à bout de bras une activité qui n’intéresse qu’elle-même ? » Liliane Boury, le 27/05/2011

Partager cet article
Tags

Voir tous les articles de ce blog